Partagez | 
 

 There is only one thing we say to Death: “Not today” ∴ Robyn Walker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Avataravatar
ProfilϞ Messages : 223
Ϟ Points : 253
Ϟ Âge : Cela fait 27 ans que tu foules cette Terre.
Ϟ Statut de sang : Qui est encore Sang-Pur de nos jours ? Tu es une Sang-Mêlé.
Ϟ Emploi - Études : Tu te préparais à devenir professeure... aujourd'hui tu es esclave.
Ϟ Crédits : Shiya et Tumblr
Robyn Walker

MessageSujet: There is only one thing we say to Death: “Not today” ∴ Robyn Walker   Dim 13 Nov - 18:28

Veritaserum
Tell me who you are
Pseudo : Luiyna Âge : :angel: Pays : Crédits : Wiise & Tumblr Comment nous as tu trouvé ? I’m one of the bosses ! :smile: Un dernier mot : mot
Nom & Prénom(s) : Walker, c’est le nom de tes parents et ne t’étant jamais mariée, c’est également le tien. Robyn est le prénom que ton père a choisi, pas parce qu’il aurait voulu un garçon, bien au contraire, il était plus que ravi d’avoir une petite fille, mais parce que le rouge-gorge est un de ses oiseaux préférés et qu’il avait toujours dit qu’il appellerait sa fille ainsi. Puis... ne nous mentons pas c’est également un gros fanboy de l’univers Batman alors c’était Robin ou Selina, ta mère a tranché pour Robyn, avec un y pour faire moins Batman. Âge & date de naissance : Tu es née un doux été (y en a-t-il des différents en Angleterre ?) de l’an mille neuf cent quatre-vingt-neuf, le deux juillet pour être précise. Cela fait donc vingt-sept années que tes pieds foulent ce monde. Lieu de naissance & nationalité : Comme dit précédemment tu es née en Angleterre, à Londres plus précisément. Tes parents sont Londoniens depuis des générations, tu n’échappes donc pas à la règle malgré ton âme de globe-trotteuse. Statut de sang : Si tes parents sont tous deux sorciers, ta famille ne descend pas de longues générations de sang-pur, il y a quelques moldus, ou non-maj comme l’on dit ici, dans ton arbre. Tu es donc une sang-mêlé. Situation familiale : Depuis que la crise au Canada a commencé tu n’as plus de contact avec tes parents, grâce au Ciel ils sont toujours en Angleterre, ou en tout cas ils ne sont pas au Canada. Ils te manquent énormément mais tu es bien soulagée qu’ils ne soient pas ici. Situation financière : Tu n’étais pas spécialement riche mais tu étais loin d’être pauvre. Tu te contentais de peu. Aujourd’hui, si techniquement tes biens te reviendront à la fin de la crise, tu n’as plus rien. Situation amoureuse : Tu fus fiancée autrefois, cela te semble une éternité à présent... Aujourd’hui on pourrait te considérer comme veuve, même si ton cœur a fait son deuil, il a d’ailleurs recommencé à battre pour les courbes enjôleuses d'une magnifique brune.  Orientation sexuelle : Au fond tu l’as toujours su, il n’y avait que les courbes féminines pour faire battre ton cœur comme jamais, bien que tu te sois essayée aux hommes, “pour être sûre” comme on dit. Métiers &/ou études : Toute ta scolarité tu l’as faite à Poudlard comme bon nombre de sorciers anglais. Tu as ensuite beaucoup voyagé pour en apprendre le plus possible sur les autres écoles magiques du monde. Tu voulais devenir professeure de potions en alliant les savoirs des autres écoles. Sur ton parcours il y avait l'école en Amérique du Nord, tu n’aurais jamais dû y venir... Aujourd’hui tu es esclave.  Groupe : Tu es une sorcière depuis toujours.



Petit test de personnalité sous forme de jauges en pourcentage, histoire d'avoir un aperçu plus global de votre personnage. Pour remplir une jauge il vous suffit de modifier la valeur comme vous le souhaitez, de dix en dix, ainsi que le pourcentage noté à la suite. Si en dessous de 20% ou au dessus de 80% merci de justifier le pourquoi dans la partie explications un peu plus bas.
Petit exemple pour illustrer : Un personnage ayant 10% en sang-froid sera très vite déstabilisé par un comportement ou une situation inhabituelle, à 50% il sera apte à se contenir face à la plupart des situations classiques de sa vie, qu'il a déjà pu affronter et pour face auxquelles il sait donc comment agir. Au delà de 80%, il aura une parfaite maîtrise de lui même et saura rester stoïque face à la quasi totalité des situations difficiles (aussi bien émotionnelles que visuelles).
Moralité
30%
Pragmatisme
80%
Sociabilité
30%
Combativité
90%
Ambition
50%

Explications éventuelles : Moralité : Tu n’en manquais pas autant autrefois, tu avais des idées bien claires sur ce qui était bien, ce qui était mal. Aujourd’hui ne compte que ta survie et ta liberté, ou du moins ta liberté d’esprit puisqu’ils ont emprisonné ton corps, objectivé celle que tu étais.
Pragmatisme : Tu as toujours été plutôt du genre à être dans l’action que dans la réflexion, tu réfléchis vite pour pouvoir agir dans l’instant, parfois cela te fait défaut, mais cela t’es souvent sauver la vie. Aujourd’hui ta faculté de rester terre à terre plutôt que d’avoir l’esprit dans la lune te permet de rester toi-même, tu encaisses tout en pensant toujours aux dizaines de façon que tu puisses avoir de pouvoir tuer ton maître. Malheureusement pour l’instant, rien n’y fait.
Sociabilité : Autrefois tu l’étais, tu allais facilement vers les autres, tu te liais très vite d’amitié, il était facile de t’apprécier, même par des personnes plus extraverties ou qui n’avait pas l’habitude qu’on vienne vers eux. Mais tu étais comme ça, tu avais le cœur sur la main, tu ne voulais pas que quiconque se sente délaisser. Mais tout ça a bien changé. Aujourd’hui tu as plutôt tendance à être dans ton coin, repousser toute personne nouvelle, tu ne te laisses pas approcher, tu es presque sauvage, il en faut beaucoup pour t’apprivoiser. Ces années de guerres t’ont rendue méfiante, presque paranoïaque.
Combativité : Ce n’est pas pour rien si tu as été un Chapeauflou. Le temps t’as paru tellement long à débattre mentalement avec ce vieux Choipeaux pour la maison dans laquelle tu aurais le plus ta place : Gryffondor ou Serpentard ? Evidemment, Serpentard avait mauvaise réputation, mais tu as toujours pensé que les Gryffondor étaient tout aussi, voire plus, arrogants et prétentieux. Mais tu avais ce courage, cette détermination et cette combativité qui ont toujours eus leur place dans ces deux maisons. Après un rude combat entre toi et le Choipeaux, tu as fini par remporter la bataille, Serpentard ce fut. Preuve s’il en est que, depuis toujours, tu ne te laisses pas démonter. Ce trait de caractère ne t’as jamais quitté, malgré toutes les épreuves, surtout ces dernières années, tu n’abandonnes pas, chaque jour tu te bats contre ce système, contre ton maître, même si ce sont des petites batailles, des petits gestes au quotidien, tu marques ta rébellion et ton désaccord dans chacune de tes actions.
Ambition : Tu n’as jamais eu de hautes ambitions à vrai dire, tu as toujours plus ou moins su ce que tu voulais faire et être, et tu as fait ce qu’il fallait pour ça. Souvent on te disait que tu pouvais faire plus que ça, être mieux que ça, « mais pourquoi tu ne cherches pas à devenir Auror, tu en as les capacités… » Pourquoi ci, pourquoi ça et patati et patata. Mais tu ne voyais pas en quoi le fait de « pouvoir » faire plus, t’obligeait à le faire… Tu étais heureuse dans ta voie, et c’était tout ce dont tu avais besoin. Aujourd’hui n’est pas bien différent en vérité, ta seule ambition est que ce système injuste et profondément déviant cesse afin de reprendre sa vie là où elle s’est arrêtée.
Manipulation : Ce n’est pas pour rien que le Choixpeau a fini par t’envoyer à Serpentard, tu as toujours été un peu retord. Tu es capable de mentir avec un aplomb incroyable, tu serais probablement en mesure de duper un détecteur de mensonge, réussissant même à contrôler certains mouvements inconscients que l’on fait habituellement lorsque l’on ment. Tu es relativement douée aussi pour obtenir ce que tu veux en trouvant les points faibles des autres et en les utilisant contre eux. Néanmoins tu n’es pas suffisamment fourbe pour des manipulations plus vicieuses, ou du moins tu ne l’étais pas, tu commences doucement à le devenir…
Sociopathie : Une chose n’a pas changé chez toi, c’est que tu n’es pas une sociopathe, tu as des émotions et tu n’as pas peur de les ressentir. Evidemment depuis quelques années maintenant tu as dû apprendre à mieux les contrôler, ne pas laisser voir quand tu souffrais, ou qu’on avait touché une corde sensible. Mais jamais tu ne sombreras dans cet extrême là, ton cœur demeure encore bien trop pur.
Sang froid : C’est bien simple tu n’en as pratiquement jamais eu. Tu as toujours eu du mal à contrôler tes pensées, disant tout haut ce que tu pensais sans le moindre filtre. Cela t’arrive encore d’ailleurs, réagissant au quart de tour pour essayer de te venger chaque fois que ton nouveau maître s’en prend à toi –ce qui arrive très souvent. Cependant tu as appris à encaisser, malgré tous les sévices que ce monstre te fait subir, tu ne lui donneras jamais le plaisir de te briser, peu importe les tortures qu’il inventera pour tenter de le faire, il ne réussira jamais, tu te l’es promis.
Altruisme : Paradoxal pour une Serpentard, mais tu as toujours été tournée vers les autres. Cela vient peut-être de ton éducation, tu as toujours été dans une famille aimante qui faisait toujours son possible pour aider son prochain. Tu n’as jamais perdu cette part de toi, c’est même ce qui te pousse toujours à protéger les autres esclaves de la maison, tu as fini par apprendre à reconnaître les humeurs de Caïn, et il t’arrive de le pousser à bout pour qu’il s’en prenne à toi plutôt qu’aux autres.
Loyauté : Tu as toujours été d’une grande loyauté, que ce soit envers les autres Serpentard lorsque tu étais à l’école, envers ta famille et tes amis aussi, ou dernièrement n’importe quel sorcier soumis à l’esclavage comme toi. Tu serais prête à tout et à n’importe quoi pour eux, toi, tu n’as plus rien, alors tout ton être tu le mets à la disposition de ceux à qui tu tiens. En revanche tu n’as pas une once de loyauté pour ton « maître », il t’a peut-être achetée, mais il n’est rien pour toi, chaque jour tu ne te gênes pas pour lui rappeler.
Sensibilité : Tu l’étais autrefois, tu t’émerveillais de tout, trouvais de la beauté en toute chose. Tu étais souvent éblouie par la vie, la nature et toutes les créatures vivantes. On aurait presque pu dire que tu avais des tendances rêveuses parfois. Mais tout ça est parti depuis bien longtemps. Tu ne t’émeus plus facilement à présent, il t’en faut beaucoup pour te faire pleurer, ou alors c’est de rage. Et tu as depuis bien longtemps perdu tes illusions sur la beauté du monde, tu sais à présent que derrière chaque belle chose se cache un monstre ignoble.
Empathie : Tu n’as jamais été très empathique, tu savais être compatissante avec les autres oui, mais jamais à l’excès. Tu n’étais pas sans-cœur bien évidemment, tu réussissais à comprendre les autres, leurs joies, leurs peines. Aujourd’hui ce n’est pas que tu ne les comprends plus, c’est plutôt que tu n’en as plus rien à faire. Tu n’es empathique qu’envers ceux qui comprennent vraiment ce que les sorciers comme toi vivent, ou les quelques proches amis que tu t’es fait malgré tout ça.

(Les jauges suivantes sont facultatives. Vous pouvez en remplir seulement certaines, toutes, ou au contraire aucune.)
Manipulation
50%
Sociopathie
10%
Sang froid
40%
Altruisme
70%
Loyauté
90%
Sensibilité
20%
Empathie
30%

Caractère : Avant toute cette histoire tu étais quelqu’un d’avenant et plutôt douce, mais attention, ni délicate, ni fragile. Tu savais simplement être agréable avec les autres, tu n’avais pas honte d’être affectueuse et aimante envers tes proches, mais quiconque te traitait de chochotte ou de faible le regrettait amèrement dans les secondes suivantes.
Aujourd’hui, cela ne viendrait à l’idée de personne de te traiter de faible, tu t’es incroyablement endurcie, tu es devenue bien plus sombre, bien plus belliqueuse aussi. Une vraie tête brûlée qui n’a peur de rien. Après tout, tu estimes ne plus rien avoir à perdre, on t’a déjà tout enlevé.
Néanmoins, ta douceur n’a pas disparue, elle est juste bien cachée, enfouie loin dans ton cœur, enterrée sous ta colère. Avec les quelques personnes auxquelles tu t’es attachée malgré tout, tu arrives encore à être aimante, quand personne ne vous regarde.
Tu es également très protectrice envers eux, si tu es toujours en rébellion, tu deviens une vraie furie quand il s’agit de défendre et protéger ceux que tu aimes. Certains avaient essayé de s’en servir contre toi, pensant que tu cèderais si on les mettait en danger, mais ça ne faisait qu’augmenter ta rage jusqu’à un dangereux point de non-retour.
Tu es constamment en colère, c’est comme si depuis la mise en place de l’esclavage tu n’avais fait que te battre et en vouloir au système. Tu as presque oublié ce que c’était de ne pas l’être, du moins, tu avais oublié jusqu’à elle, elle est bien la seule personne à réussir à apaiser ta colère.


More of you

  1. Tes parents sont tous les deux sorciers ayant fait leur scolarité à Poudlard. Ta mère a été à Serdaigle, elle a même été préfète. Ton père lui était à Poufsouffle. On aurait pu croire qu’ils fussent déçus de te savoir avec l’âme d’une Serpentard et d’une grande part de Gryffondor, mais non. Tu ne les avais jamais vu aussi fiers, ou si, peut-être le jour où tu avais reçu ta lettre.

  2. Tu es une enfant unique, par conséquent tu as été extrêmement choyée, mais paradoxalement, pas surprotégée. Ton goût de l’aventure a d’ailleurs souvent donné des sueurs froides à ta mère qui te regardait grimper partout alors que t’imaginais, en escaladant les arbres, que tu venais à bout du Kilimandjaro.

  3. Tu as failli te faire renvoyer de Poudlard, deux fois. Une fois pour avoir cassé le nez d’un élève de ta propre maison qui avait traité une élève de Pouffsouffle. Vu que le crime contre lequel tu t’étais insurgée était plus grand que le tien, le directeur de ta maison s’est donc contenté de te mettre des retenus et de retirer des points à ta maison, quant à ton camarade il a écopé d’une exclusion temporaire –sa famille étant très riche il a évité l’exclusion définitive. La seconde fois, tu n’es vraiment pas passé loin, durant ta septième année, lors d’un weekend à pré-au-lard des élèves se sont vantés être de vrais champions du transplanage, si tu n’avais eu que quelques cours, tu savais que certains avaient pu commencer l’année précédente. Il se pourrait que tu les aies mis au défi d’en faire une démonstration, tu avais offert la possibilité de faire les devoirs de celui qui réussirait jusqu’à la fin de l’année –tu n’avais néanmoins pas précisé si tu le ferais avec application ou non. Si beaucoup se sont finalement dégonflés, par peur de se faire prendre, un élève de Gryffondor –tu as toujours soutenu qu’ils étaient stupides dans cette maison– a pourtant tenté de relever ton challenge, se retrouvant par conséquent désartibuler. Une chance pour tout le monde ce ne fut pas « grave » et il a pu être remis en état sans trop de mal. La seule raison pour laquelle tu n’as pas été renvoyée –et lui non plus d’ailleurs– c’est que personne n’a voulu témoigner de ce qu’il s’était passé ni de qui était présent, et donc de ton implication.

  4. D’ailleurs tu n’aimes pas transplaner. Tu conçois le côté pratique, tu ne le nies pas –même si depuis quelques années tu n’as de toute façon plus l’occasion de le faire. Néanmoins tu trouvais toujours ça plus valorisant d’escalader une montagne, passer des heures à marcher sur les chemins de randonnées plutôt que simplement transplaner au sommet.

  5. Tu n’as jamais été ni spécialement mauvaise, ni spécialement bonne en cours. Tu étais une élève relativement moyenne, excepté en potions et en botanique où tu as toujours excellée, probablement parce que c’était des matières que tu aimais particulièrement –tu as d’ailleurs obtenu la note maximale dans ses deux matières à tes BUSE et ASPIC. Tu hésitais d’ailleurs pour ton professorat plus tard entre ces deux matières.

  6. Si tu n’as jamais connu le Tournoi des Trois Sorciers –après le fiasco Harry Potter aucune des trois écoles n’a voulu réitérer l’expérience–  l’amitié et le partenariat entre les trois écoles européennes n’a cependant pas cessé. Ou plutôt a repris après la fin de l’ère de Celui-dont-on-ne-devait-pas-prononcer-le-nom, Voldy pour les intimes. Une aubaine pour toi d’ailleurs qui n’a pas raté l’occasion d’avoir une aventure avec une sorcière française au sang de vélane. Evidemment tu n’as pas fait que cela, tu t’es également liée d’amitié avec d’autres élèves, dont certains que tu as retrouvé ici à Ottawa.

  7. Comme toute anglaise qui se respecte tu aimes le thé. Beaucoup trop. Tu bois aussi du café et du chocolat chaud, mais le thé c’est vraiment ta drogue. Evidemment depuis des années on te demande de le faire plutôt que de t’en offrir. Ce qui ne t’empêche ni d’envoyer se faire voir ceux qui t’en demande ni de t’en faire un pour toi. Mais c’est une autre histoire.

  8. Tu as su très tôt que tu étais attirée par les femmes seulement, tu n’as même jamais vraiment trouvé un homme « beau ». Tu conçois l’idée de beauté masculine, mais ce n’est pas le genre de beauté qui t’attire, qui t’émeut. Cela ne t’empêche pas de les aimer, mais comme on aime des parents, des frères, des amis… Ton cœur n’a jamais battu plus fort, ni ne s’est jamais arrêté devant aucun homme. Certains abrutis –et tu en as rencontré beaucoup malheureusement– pensent seulement que tu n’as juste pas rencontré « le bon » et se sont évidemment proposé pour te faire « voir » ce qu’est un « homme, un vrai. » Ils sont tous repartis avec des coquards et des dents en moins. Oops.

  9. Tu as toujours eu une tendance surprotectrice envers tes proches, tu aurais fait n’importe quoi pour les garder dans une petite bulle pour que rien ne leur arrive. Depuis les événements, rien n’a changé, c’est peut-être même pire, tu te sens toujours obligée de protéger les plus faibles que toi, ou du moins ceux qui le paraissent.

  10. Tu es marraine d’un enfant qui ne connaîtra probablement jamais son père –vous vous rappelez, les amis des autres écoles européennes, lui vient de Durmstrang– ni toi en vérité, ni ce que vous vivez. Tout comme son père, tu espères qu’il n’aura jamais de magie en lui, c’est malheureux à dire, mais c’est votre triste réalité, aucun sorcier ne peut vivre au Canada, vous ne faites que survivre.

  11. Tu es passée plusieurs fois de non-maj’ en non-maj’. Ou plutôt de non-maj’, retour au caveau, non-maj’, retour au caveau, etc. Tu ne comptes même plus ce nombre d’aller-retour. Toujours pour les mêmes raisons : insubordination et refus d’obtempérer.

  12. Si tu désirais devenir professeure à Poudlard –la matière était encore à déterminer– tu souhaitais avant tout étudier les magies dans les dix autres écoles de sorciers. Tu avais déjà fait Mahoutokoro au Japon, Uagadou en Afrique et Castelobruxo au Brésil. Pour ta prochaine étape tu avais choisi celle du Canada, car tu savais qu’un ami y vivait, tu aurais sans doute mieux fait de passer par Ilvermorny dans le Massachussets avant… Oui, tu aurais dû.

  13. Ta fiancée est morte durant l’attentat de mars 2011. Vous vous étiez rencontrée lors de ton « stage » à Mahoutokoro, elle était en dernière année alors après ses examens, elle t’a suivie. Tu n’arrives pas à ne pas te reprocher sa mort. Tu as toujours ressenti le poids de la culpabilité sur tes épaules. Mais d’une certaine manière c’est son souvenir qui te permet de continuer à te battre, tu ne veux pas avoir le sentiment de la trahir en plus de ça.

  14. Depuis quatre mois ton nouveau « maître » est un dangereux sociopathe qui s’est mis en tête de te dompter. Pour cela il n’hésite pas à utiliser tous les moyens possibles et inimaginables. Il est parfaitement conscient de ton penchant pour les femmes et de ton aversion pour le sexe masculin. Il s’en fout royalement et te force chaque fois que ça lui chante.

  15. La seule lumière dans cet Enfer se présente sous les courbes délicieuses d’une magnifique brune exotique. Elle est l’esclave de l’assistante personnelle de ton bourreau. Aussi est-elle souvent chez ton maître. Vous vous tournez un peu autour, cédant parfois à vos désirs l’une pour l’autre, tu te plais à te dire que ce n’est qu’une attirance physique, après tout tu as clairement un type pour les brunes exotiques. Mais au fond, aux tréfonds de ton cœur, tu sais que ce n’est pas que ça.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avataravatar
ProfilϞ Messages : 223
Ϟ Points : 253
Ϟ Âge : Cela fait 27 ans que tu foules cette Terre.
Ϟ Statut de sang : Qui est encore Sang-Pur de nos jours ? Tu es une Sang-Mêlé.
Ϟ Emploi - Études : Tu te préparais à devenir professeure... aujourd'hui tu es esclave.
Ϟ Crédits : Shiya et Tumblr
Robyn Walker

MessageSujet: Re: There is only one thing we say to Death: “Not today” ∴ Robyn Walker   Dim 13 Nov - 18:30

Once upon a time, in real life
Not a dream anymore


Quibus ita sceleste patratis Paulus cruore perfusus reversusque ad principis castra multos coopertos paene catenis adduxit in squalorem deiectos atque maestitiam, quorum adventu intendebantur eculei uncosque parabat carnifex et tormenta. et ex is proscripti sunt plures actique in exilium alii, non nullos gladii consumpsere poenales. nec enim quisquam facile meminit sub Constantio, ubi susurro tenus haec movebantur, quemquam absolutum.

Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
There is only one thing we say to Death: “Not today” ∴ Robyn Walker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ginger L. Pennington ▲ And there is only one thing we say to Death : Not today
» there is only one thing we say to death : not today | Intrigue
» hederian ▲ only one thing matters, we’re still here.
» The funny thing about a strong woman is that she doesn't need you... She wants you. And if you start slacking she'll be content without you. ~ Kanon.
» [RP Privé] i see thing that nobody else see

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Incarcerem Vitae :: Ressources humaines :: Fiche d'Identité :: Identification Complétée-
Sauter vers: